Le Redico


Statut à 2017-10-19 18:03
Vous n'êtes pas logué.

Joueurs les plus actifs
Denis 2436
cocolombo 738
andjety 661
EtienneBeauman 659
kogiii 432
propositions/detail
Redico Galilée, Etienne Klein, et la vulgarisation de l'épistémologie
Preambule réf commentaire de Cogite sur #6 sur une éventuelle confusion être "pouvoir être" et "être".
Proposition Les faits qui pourraient être constaté (d'une manière ou d'une autre) mais qui ne le sont pas (en aucune façon), échappent à la connaissance de l’Homme.
Lien
Auteur EtienneBeauman
Date 23 novembre 2014
Moyenne des évaluations 78,8
Évaluations actuelles de cette proposition>
EtienneBeauman 100,0 Modifié 0 fois
Dash 100,0 Modifié 0 fois Il m'est évident que « fait » fait ici référence à quelque chose de complètement nouveau et inconnue et non d'effets (ou de faits) qui peuvent être déduits de ceux déjà connus.
Cogite -1,0 Modifié 0 fois Je n'ai pas compris la proposition. Est-il possible de l'illustrer par des exemples ?
Psyricien 100,0 Modifié 0 fois Enfonçage de porte ouverte !
Dave 95,0 Modifié 0 fois Tout dépend de ce qu'on entend par « constaté ». Petite parenthèse. J'espère que Klein ne voulait pas dire « ce qui est (plusieurs fois) enregistré par un instrument de mesure » (qui est, disons, une manière plus objective de reformuler « ce qui est constaté (observé) par l'homme ») par le terme « fait », car sinon, je serais en désaccord avec son propos. Cependant, si « constater » est plutôt dans le sens d'une « interprétation directe (jugée minimale) et incomplète » du fait, alors je suis en accord avec lui. Fin de la parenthèse. L'une des difficultés en science est parfois de savoir si c'est l'interprétation « simple » ou celle « complexe » qui est la meilleure.