Statut à 2017-12-17 05:06
Vous n'êtes pas logué.

Moyenne des écarts
diff
nom0 nom1
Cogit Dash 25.9
Dave 20.5
Etien 27
Psyri 15.4
Dash Dave 15.8
Etien 9.4
Psyri 39.7
Dave Etien 24.2
Psyri 24.9
Etien Psyri 46.3

0 < 10% Code A (accord fort)
10% < 33.3% Code a (accord mitigé)
33.3% < 66.7% Code O (opinion orthogonale)
66.7% < 90% Code d (désaccord mitigé)
90% < 100% Code D (désaccord fort)
-- (Abstention ou pas encore évaluée)

Joueurs les plus actifs
Denis 2706
cocolombo 795
andjety 661
EtienneBeauman 659
kogiii 432



Redico Galilée, Etienne Klein, et la vulgarisation de l'épistémologie
Preambule On respire un grand coup et on recommence à zéro. Dans cette proposition et les suivantes, j'appelle fait : "ce qui existe réellement, indépendamment de l'observation qui en est faite"
Proposition J'accepte, dans le cadre de cette proposition et des suivantes , cette définition du mot "Fait".
Lien
Auteur Cogite
Date 2014-11-26
Moyenne des évaluations 81.3

Évaluations actuelles de cette proposition
Cogite 100% Modifié 0 fois
Dash abs Modifié 0 fois La notion « d'existence » est particulière, car on ne peut pas interpréter incorrectement l'existence ou l'inexistence d'un phénomène observé. Le phénomène existe puisqu'on l'observe. Mais l'interprétation surviendra et entrera en jeu dès la seconde suivante où nous tenterons de le définir, aussi correctement que ce soit. Voilà pourquoi toutes tes propositions basées sur « l'existence » posent problème et ne sont pas appropriées en ce qui concerne nos différends.
Dave 25% Modifié 0 fois Même remarque que Dash aussi pour la notion de « réalité ». « Le fait » défini de cette façon diminue la fécondité scientifique.
EtienneBeauman 100% Modifié 0 fois ok ça correspond au fait "événement du réel".
Psyricien 100% Modifié 0 fois




propositions/detail