Statut à 2017-12-12 03:27
Vous n'êtes pas logué.

Moyenne des écarts
diff
nom0 nom1
Cogit Dash 25.9
Dave 20.5
Etien 27
Psyri 15.4
Dash Dave 15.8
Etien 9.4
Psyri 39.7
Dave Etien 24.2
Psyri 24.9
Etien Psyri 46.3

0 < 10% Code A (accord fort)
10% < 33.3% Code a (accord mitigé)
33.3% < 66.7% Code O (opinion orthogonale)
66.7% < 90% Code d (désaccord mitigé)
90% < 100% Code D (désaccord fort)
-- (Abstention ou pas encore évaluée)

Joueurs les plus actifs
Denis 2706
cocolombo 795
andjety 661
EtienneBeauman 659
kogiii 432



Redico Galilée, Etienne Klein, et la vulgarisation de l'épistémologie
Preambule Je donne un exemple pour mieux illustrer ce que j'essaie d'exprimer et ce qui me semble pourtant une grande évidence. (Trop grande peut-être?) Supposons la terre sur laquelle l'homme n'existerait pas et aussi sur laquelle les chiens seraient (admettons) la forme d'intelligence la plus évoluée (complexe, développée) qui existe.
Proposition L'existence d'un boson de Higgs n'est pas un fait connaissable pour le chien.
Lien
Auteur Dave
Date 2014-12-21
Moyenne des évaluations 100.0

Évaluations actuelles de cette proposition
Dash 100% Modifié 0 fois
Dave 99.99990% Modifié 0 fois Même si, par hasard, le chien « observait » ce « fait », au mieux, il aurait l'impression d'une hallucination ou d'une étrangeté incompréhensible. Évidemment, je ne peux pas donner un exemple qui est inconnaissable pour moi. Mais, lorsqu'on transpose l'exemple du chien à celui de l'homme, il devient tout à fait envisageable de penser qu'il existe des faits inconnaissables pour l'homme.




propositions/detail