Le Redico


Statut à 2017-10-21 17:06
Vous n'êtes pas logué.

Joueurs les plus actifs
Denis 2436
cocolombo 738
andjety 661
EtienneBeauman 659
kogiii 432
propositions/detail
Redico Le conflit étudiant - Québec 2012
Preambule http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky#Critique_de_la_.C2.AB_fabrication_du_consentement_.C2.BB" rel="nofollow">http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky#Critique_de_la_.C2.AB_fabrication_du_consentement_.C2.BB Noam Chomsky, en collaboration avec l'universitaire Edward Herman, a contribué à la naissance des travaux consacrés à la « politique économique » (« political economy ») des médias de masse59. Cette approche s'intéresse, dans une perspective critique, au fonctionnement de l'industrie des médias dans ses rapports avec les pouvoirs économique et politique. Partis du constat qu'en démocratie les élites ne peuvent pas se contenter d'user de la force pour asseoir leur domination et du principe que les intérêts de la majorité de la population diffèrent de ceux de l'élite, Chomsky et Herman ont cherché à démontrer empiriquement, dans leur livre La Fabrication du consentement (1988), comment, dans le contexte américain, les principaux médias participent au maintien de l'ordre établi. Dans leur optique, les médias tendent à maintenir le débat public et la présentation des enjeux dans un cadre idéologique construit sur des présupposés et intérêts jamais questionnés, afin de garantir aux gouvernants l'assentiment ou l'adhésion des gouvernés. C'est ce qu'ils ont appelé, en reprenant une formule forgée en 1922 par Walter Lippmann, l'un des fondateurs des relations publiques, la « fabrication du consentement » (« manufacturing consent »). Ils ont basé leur analyse sur ce qu'ils ont appelé un « modèle de propagande ». Selon ce modèle, cinq filtres déterminent en grande partie l'information produite dans et par les médias, à savoir : les caractéristiques économiques du média considéré (taille, actionnariat, orientation lucrative), la régulation par la publicité, la nature des sources d'information, les « contre-feux » (« flak ») et moyens de pression, l'idéologie anticommuniste60 (peut être étendu à tout élément idéologique dominant61). Ils ont ainsi « décrit la relation étroite entre l'économie et les intérêts militaires américains et le concept de « menace soviétique » dans ses différentes manifestations »62 et relevé de « nombreux liens et intérêts partagés entre les médias, le gouvernement et le monde de l'entreprise aux États-Unis »63. Leur étude a établi que le traitement médiatique des pays ennemis des États-Unis est systématiquement différent de celui réservé aux pays alliés64, défavorable dans le premier cas et favorable dans le second. Chomsky avance aussi que dans une société démocratique, la ligne politique défendue n'est jamais énoncée comme telle mais sous-entendue. Ainsi, les débats et les dissensions, dont l'existence est nécessaire pour pouvoir continuer à soutenir que la liberté règne65, se situent dans le cadre d'un « consensus largement internalisé »66. Le modèle proposé par Chomsky et Herman, vivement débattu et contesté67, a parfois été jugé « statique » ou « unidimensionnel », en ce qu'il ne prend pas en compte les capacités de résistance du public68 et les effets réellement produits sur l'opinion publique69. Il a également été critiqué d'un point de vue sociologique comme trop « fonctionnaliste »70. Mais pour l'universitaire Jeffery Klaehn, qui a dirigé en 2005 un livre consacré au « modèle de propagande »71, celui-ci est aujourd'hui encore plus pertinent qu'il ne l'était à l'époque de sa genèse au vu de la « globalisation de l'économie et du pouvoir et de l'infuence croissants des grandes multinationales » face à l'« impuissance croissante d'une vaste majorité de la population mondiale »72.
Proposition juste un complément à 209
Lien
Auteur Kraepelin
Date 10 juin 2012
Moyenne des évaluations 100
Évaluations actuelles de cette proposition>
Kraepelin 100,0 Modifié 0 fois
panpan 100,0 Modifié 0 fois
Denis 100,0 Modifié 0 fois